élaboration du miel

élaboration du miel

Dans cette partie nous allons vous expliquer comment se déroule l'élaboration du miel ainsi que le rôle des abeilles dans cette élaboration.

Tout d'abord, il faut recueillir la matière première sucrée requise pour la fabrication du miel : le nectar, provenant soit des fleurs soit du miellat de pucerons ( excréments des pucerons ) .

C'est le rôle de l'abeille butineuse qui effectue de nombreux voyages entre les fleurs et la ruche. Pour cela elle se pose sur une fleur , écarte les pétales , plonge sa tête à l'intérieur , allonge sa trompe et aspire le nectar qu'elle met dans son jabot ( voir schéma de l'abeille page 2 ). Le miellat est lui aussi recueilli par l'abeille butineuse.

Dès que l'abeille butineuse recueille le nectar dans son jabot elle y ajout ses sécrétions dont ses enzymes. Le jabot plein, elle retourne à la ruche où elle transmet son chargement à une abeille ouvrière par trophallaxie .                   

  trophallaxie.   abeille butinant une fleur

                                                                                                           

Le miel va être transmit d'abeille en abeille qui le font transiter entre leur bouche et leurs jabot (grâce aux muscles qui entourent le jabot ) et ainsi ajoutent leurs sécrétions personnelle dont leurs enzymes.Les abeilles ouvrières déposent le nectar dans les alvéoles sans les operculer car il faut ensuite évaporer le trop-pein d'eau du nectar ( en effet il y a 80 % d'eau dans le nectar contre seulement 17% pour le miel ) . On parle de miel immature (plus de 50% d'eau)

Les abeilles doivent faire évaporer ce trop-plein d'eau. La chaleur de la ruche permet de faire baisser ce taux d'eau . Par ailleurs, les abeilles jouent aussi un rôle dans l'évaporation de l'eau. En effet lors des échanges de nectar entre les abeilles la teneur en eau diminue.

Par ailleurs les abeilles ventileuses comme leur nom l'indique ventilent la ruche en battant rapidement des ailes ce qui provoque un courant d'air et ainsi accélère l'évaporation de l'eau.

Quand il ne reste plus que 20% d'eau environ , les alvéoles sont operculées grâce à une fine couche de cire produite par les glandes cirières de l'abeille. On parle de miel mature.

         

 

         

         

 

         

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×